Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie (MEDDE) et l’Institut des routes, des rues, et des infrastructures pour la mobilité (IDRRIM) ont créé en 2014 un prix visant à récompenser les meilleures thèses sur les infrastructures (rail, route, fluviales et énergie) et leurs effets sur les écosystèmes, les paysages, les projets de territoire (économiques ou politiques) ou le patrimoine.

Le 24 janvier 2019 s'est tenue la première Journée Jeunes chercheurs.

Plus de 30 communications sont parvenues pour cette première journée Jeunes Chercheurs organisée par ITTECOP avec ses partenaires. Le travail du comité scientifique a abouti à retenir 17 communications dont le niveau scientifique a été unanimement reconnu. Le choix initial de faire un appel large pour susciter la présentation de travaux concernant les infrastructures linéaires de transport sur des sujets et des thématiques a été fructueux. En effet, 6 communications concernaient les impacts des infrastructures sur des communautés vivantes (amphibiens, chiroptères etc.) ainsi que leurs modes de gestion en ingénierie écologique, 4 portaient sur des approches paysagères, 3 sur des outils de gestion des impacts des infrastructures, 1 sur des questions de fonciers et 2 sur des questions de perceptions et de représentations des habitants et des riverains et enfin 1 sur des questions touchant à de la géopolitique.

Ce choix témoigne de la variété potentielle et effective des sujets de recherche sur les infrastructures de transport. En tant qu’éléments structurant de l’aménagement de l’espace, ces infrastructures sont questionnées par des chercheurs d’horizons variés. Leurs impacts sur l’environnement a attiré depuis longtemps les réflexions scientifiques des écologues mais aussi de sociologues et de géographes qui se sont intéressés aux questions de conflits liés à l’élaboration de projets. Actuellement, il faut noter l’engagement des opérateurs qui prennent en considération ces travaux de recherche et invitent à voir plus large. Dans cette perspective, cette première journée témoigne de la nécessité d’une approche intégrée des projets puis de la gestion opérationnelle des infrastructures. Le nombre de thèses financées ou co-financées par les opérateurs sous la forme de contrats CIFRE ou autres témoigne de cet engagement des industriels et des chercheurs pour construire de véritables réflexions scientifiques innovantes.

Etant donné son succès, lié en particulier à la grande qualité des communications et à l’originalité des sujets traités, il faut souhaiter que cette journée soit la première d’une série qui s’inscrive dans un réseau reconnu que le programme ITTECOP a su créer.

Pierre Pech
Professeur des universités
Université Paris 1 Panthéon Sorbonne
Co-directeur du Master BIOTERRE
www.masterbioterre.com

Consulter les présentations

Les lauréats

Le prix de thèse a été attribué à M Fritz Kleinschroth pour sa thèse en biologie des populations et écologie : « Routes et pistes en forêt d’Afrique centrale : l’héritage de l’exploitation forestière sélective », soutenue le 19 février 2016.

Une mention honorifique a également été décernée à Eugénie Schwoertzig pour sa thèse en biologie des populations et écologie : « Contribution des corridors fluviaux à la dynamique de la biodiversité végétale urbaine », soutenue le 15 juin 2016.

Le jury a attribué le grand prix ITTECOP - IDRRIM 2014 à Mme Alexia Lopez pour sa thèse en psychologie sociale et environnementale: « Enjeux psychosociaux des grandes infrastructures de transport », soutenue le 1er juillet 2013.

Par ailleurs, deux autres thèses ont fait l’objet d’une attention particulière de la part des membres du jury et bénéficient d’une mention spéciale :

Le webdoc ITTECOP

webdoc home

Prix 2016 - Fritz Kleinschroth

Prix 2016 - Eugénie Schwoertzig