[2019] PaViMo : Paysage vigoureux à la mobilité

PaViMo : Paysage vigoureux à la mobilité
Projet: Labellisé
En cours

Responsable(s) Scientifique(s)

Solé
Julien
/ Organisation: Arbre mobile
julien_sole@yahoo.com
Patrick
Moquay
/ Organisation: École nationale supérieure de paysage de Versailles
p.moquay@ecole-paysage.fr

Rapports & Synthèses


Présentations & Poster


Valorisations


Ce projet de recherche est intitulé Paysage Vigoureux à la Mobilité (PaViMo). Il sera porté par Julien Solé, artiste-ingénieur-paysagiste et par Patrick Moquay, référent scientifique, directeur du laboratoire de recherche de l'École nationale supérieure de paysage de Versailles-Marseille (LAREP).

Cette recherche s’inscrit dans un contexte d’évolution permanente, imprévisible et chaotique des mobilités, susceptible de provoquer le désarroi des acteurs de l’aménagement. Ce projet de recherche vise à aider ces acteurs – et en particulier les paysagistes - à planifier et à concevoir des espaces publics qui répondent aux enjeux de l’évolution des mobilités, sans perdre l’essence de leur vocation, qui est, par exemple, de donner du sens ou de l’agrément aux espaces publics. Avec une meilleure connaissance des phénomènes qui sont en train de se produire, des interactions entre mobilités et aménagement, les acteurs augmenteront leur marge de manœuvre pour mener à bien leurs missions.

Dans un premier temps, nous analyserons le cadre théorique dans lequel s’inscrit notre recherche et en particulier les relations entre aménagement/paysage urbain et mobilité. Nous examinerons les démarches et les approches existantes. Dans un deuxième temps, nous élaborerons un outil qui se traduira notamment par la définition d’une grille de critères. Cet outil permettra une vision globale sur la problématique de la relation d’un aménagement à l’évolution des mobilités, afin que le maître d’œuvre ou d’ouvrage prenne en compte tous les leviers simultanément : des usages à l’aménagement, de la gouvernance au revêtement de la chaussée. Il sera directement utilisable pour évaluer, amender et faire évoluer les stratégies, les projets et les perceptions. Chaque critère pourra être une clé d’entrée vers des mesures concrètes, des bonnes pratiques, des notions réglementaires et renverra à des outils complémentaires. L’outil sera testé sur un échantillon de projets en cours ou réalisés, en lien avec le programme d’enseignement de l’ENSP. Ce projet sera mené sur une durée d’un an. A l’issue de cette année, nous préciserons l’ensemble des problématiques et des pistes théoriques que nos recherches auront révélées et qui resteront à traiter. Nous rédigerons un article scientifique et nous proposerons éventuellement un protocole pour poursuivre la recherche, en tenant compte de l’évolution du contexte.