Potentiel des dépendances vertes d’ITT pour la Préservation et la Dispersion des Pollinisateurs Sauvages

Responsable Scientifique

Denis FRANCOIS
IFSTTAR
denis.francois [at] ifsttar.fr

INRA

Durée : 18 mois

Mots clé

Habitat, Source, Conservation, Trame verte, Connectivité, Cultures, Abeilles sauvages, Lépidoptères rhopalocères, Mosaïque paysagère, Gestion

Résumé

Le projet PolLinéaire s’inscrit dans le contexte actuel de déclin des insectes pollinisateurs et de ses conséquences sur la pollinisation des plantes sauvages et cultivées. Les principales raisons de ce déclin sont l’intensification des pratiques agricoles ainsi que la perte et la fragmentation des habitats, dont les infrastructures linéaires de transport (ILT) sont une des causes importantes. Cependant, les dépendances vertes (DV) des ILT constituent des espaces relativement peu perturbés par les activités humaines, souvent assimilables à des milieux prairiaux et étendus à tous les territoires traversés. PolLinéaire vise à évaluer, expliquer, voire faire des propositions opérationnelles pour développer le potentiel des DV des ILT en tant qu’habitat et source de pollinisateurs sauvages (hyménoptères apiformes ou « abeilles sauvages » et lépidoptères rhopalocères ou « papillons de jour »). Les questions traitées dans PolLinéaire sont :

  • l’analyse du potentiel des DV en tant qu’habitat pour les pollinisateurs sauvages (hyménoptères apiformes ou « abeilles sauvages » et lépidoptères rhopalocères ou « papillons de jour »);
  • l’analyse de leur capacité à jouer le rôle de source de pollinisateurs pour la mosaïque paysagère environnante;
  • l’analyse de la connectivité permise aux insectes grâce aux DV.

Les ILT considérées pour fournir les cas d’études sont celles du réseau (auto)routier non concédé, du réseau ferré, des voies navigables et du réseau électrique (haute et moyenne tension). Les sites d’étude sont recherchés dans une aire d’investigation couvrant les régions Bretagne, Pays-de-Loire, Poitou-Charentes, Limousin, Aquitaine, Midi-Pyrénées. Ils sont choisis en fonction de leur pertinence par rapport aux objectifs de PolLinéaire et de leur complémentarité, de la disponibilité de données préexistantes (historique, cartes, inventaires floristiques et faunistiques) et de leur accessibilité et sécurité (emprises des ILT et mosaïque paysagère).