ICOET 2017 : inscriptions ouvertes

Les inscriptions à l’ICOET 2017 International Conference on Ecology & Transportation : Beyond Boundaries: Building on Common Ground sont ouvertes ! La conférence se tiendra du 14 au 18 mai 2017 à Salt Lake City, USA www.icoet.net

Lire la suite

Appel à projet 2017

  Fonctionnalités écologiques et territoriales des infrastructures linéaires de transport et de leurs emprises

Lire la suite


L'éditorial

Ittecop, grâce à un partenariat fort de ses différents membres, propose un nouvel appel à propositions de recherche co-financé. Cet appel poursuit le travail mené depuis 2008 tout en élargissant peu à peu le cercle des acteurs impliqués, que ce soit au niveau national avec le CILB et la FRB ou au niveau international avec l’IENE

Ces dernières doivent s’appuyer sur une forte légitimation scientifique mais le rôle joué par les connaissances scientifiques ne vise pas simplement à faciliter la commande publique. Devant la gravité de la situation écologique, et notamment la perte massive de biodiversité, il est nécessaire de produire une recherche scientifique d’interpellation : accompagner ne veut pas dire simplement faciliter un projet ; interroger l’acceptabilité ne signifie pas simplement détailler les conditions d’une meilleure intégration d’un projet dans un territoire… Si l’efficacité technique d’une infrastructure est relativement maîtrisable, la tâche s’avère plus ardue dès lors que l’on se confronte à la vulnérabilité du vivant, à la fragilité des paysages ou aux préoccupations des populations concernées.

La démarche scientifique consiste dès lors à intégrer les incertitudes nombreuses des conséquences des crises environnementales cumulées (biodiversité, climat, artificialisation des sols, raréfaction des ressources…) dans la construction de politiques publiques partenariales. Une telle perspective sur le rôle central de la recherche publique, de par ses qualités et apports spécifiques (Barré R et al. Un demi-siècle d'environnement entre science, politique et prospective. En l’honneur de Jacques Theys, Paris, Quae, 2015), doit faire l’objet d’un soutien important des autorités politiques et ce malgré la réduction très forte des crédits alloués. La transition écologique nécessite un investissement conséquent pour lui permettre de faire face aux multiples enjeux, sociaux comme environnementaux, qu’elle devra gérer conjointement. Mais la transition n’est pas une fin en soi : elle demeure une simple étape, accompagnée d’une méthode, pour tenter de concilier nos désirs avec l’état du monde. Et le temps s’écoule…

Bruno Villalba, président du conseil scientifique d’Ittecop

Sommaire

Actualités du programme Ittecop

Appel à projets de recherche 2017
Fonctionnalités écologiques et territoriales des infrastructures linéaires de transport et de leurs emprises

L’appel à projets de recherche 2017 est lancé en partenariat avec les membres du Club infrastructures linéaires et biodiversité (CILB), le MEEM, l’ADEME et la FRB.

Le présent appel s’intéresse aux fonctionnalités écologiques des territoires concernés par le développement, l’usage et les évolutions des infrastructures linéaires de transports et de leurs emprises.

Il est proposé d’encourager les recherches qui saisiront les effets des infrastructures et les opportunités qu’elles peuvent offrir notamment grâce à leurs emprises. L’ambition est de valoriser les recherches inscrites dans une vision plus globale des infrastructures dans leurs milieux, et se saisissant non seulement des caractéristiques mais aussi, des dynamiques affectées, prenant en compte les spatialités et les temporalités des phénomènes.

Dans la dynamique de la déclaration finale de la conférence IENE 2016, l’appel aborde les effets des infrastructures, selon leurs échelles, sous plusieurs angles : écologiques, sociaux-économiques, paysagers, juridiques ou patrimoniaux. Toutes les infrastructures linéaires de transport et leurs emprises pourront faire l’objet de recherches, qu’elles soient routières, fluviales, ferrées comme énergétiques ainsi que leurs interfaces avec les territoires : gares, ports ou aéroports.

L’APR concerne trois dimensions principales qui peuvent être traitées simultanément ou indépendamment :

  • Gestion territoriale des fonctionnalités écologiques : ajustement, transition, réversibilité.

  • ILTe, territoires, paysages et biodiversité : comment concilier gouvernance territoriale et fonctionnalités écologiques autour des infrastructures ?

  • Fonctionnalités sociétales et environnementales des ILTe : quels outils et quelles perspectives ?

Plusieurs types de projets pourront être déposés : projets de recherche, projets exploratoires, projets incubatoires et cartographie ou revue systématique.

Dates à retenir

Les projets exploratoires en ligne

Les projets exploratoires de l’APR 2014 sont maintenant disponibles en lignes. Ces projets financés en parallèle aux projets de recherche et d’une durée maximale d’un an, avaient pour objectif d’aboutir à des analyses de nature prospective ou liées à des sujets novateurs ou très peu explorées.

Retour sur la conférence IENE 2016 : Integrating Transport Infrastructure with Living landscapes (Lyon – 30 août – 2 septembre 2016)

iene
Elément indispensable au développement des territoires, les infrastructures de transport contribuent directement ou indirectement à la perte de la biodiversité mondiale. Bien qu’elles n’occupent qu’un faible espace au sol, elles affectent l'ensemble des écosystèmes par les modifications paysagères, le développement de nouvelles sources de pollutions, l'introduction d'espèces envahissantes ou l'isolement de populations animales.
Alors que les emprises et les dépendances de ces infrastructures représentent, en France, une surface supérieure aux sept parcs nationaux du territoire, de multiples acteurs cherchent aujourd’hui à diminuer les impacts écologiques de ces infrastructures et à les concevoir comme des sources de développement de nouveaux réseaux écologiques dans des territoires souvent très anthropisés .
A l’heure où l’intégration environnementale des infrastructures doit être pensée dans un cadre toujours plus complexe, la conférence internationale IENE 2016 organisée par le CEREMA, la FRB et le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer a réunit à Lyon du 30 août au 2 septembre plus de 460 chercheurs et acteurs opérationnels de 43 pays.
Quarante sessions et ateliers, rassemblant plus de 250 communications ont permis d’appréhender l’ampleur et surtout la globalité des enjeux liés à cette thématique, ainsi que les solutions expérimentées.
L’ensemble des communications et interviews sont désormais disponibles sur le site.

www.postconf.iene.info

Résultats du prix de thèse ITTECOP - IDRRIM 2016 : les lauréats


Le prix de thèse ITTECOP - IDRRIM a été décerné le jeudi 8 décembre 2016 à la Tour Séquoia de la Défense, en présence de Bruno Villalba, Président du jury du prix de thèse ITTECOP, professeur à AgroParisTech et David Zambon, Directeur général de l'IDRRIM.

Regarder les vidéos des deux présentations

Le prix de thèse a été attribué à M. Fritz KLEINSCHROTH pour sa thèse en biologie des populations et écologie : « Routes et pistes en forêt d’Afrique centrale : l’héritage de l’exploitation forestière sélective », soutenue le 19 février 2016.

Une mention honorifique a également été décernée à Mme Eugénie SCHWOERTZIG pour sa thèse en biologie des populations et écologie : « Contribution des corridors fluviaux à la dynamique de la biodiversité végétale urbaine », soutenue le 15 juin 2016.

Colloques et séminaires ITTECOP 2017

21 septembre 2017 : Infrastructures de transports terrestres (rail, route) et pollutions

Le jeudi 21 septembre 2017, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et le Cerema organisent dans l’amphithéâtre du toit de l’Arche (La Défense), une journée technique nationale « infrastructures de transports terrestres (rail, route) et pollutions ».

L’objectif de la journée est de croiser l’état des connaissances sur les pollutions croisées liées aux infrastructures routières et ferroviaires et aux possibilités opérationnelles de gestion intégrée. Seront abordés les questions de pollution de l’air, de l’eau, des sols (avec le cycle de polluants commun à ces milieux) ainsi que les pollutions acoustiques.

Cette journée, gratuite, est ouverte aux gestionnaires des infrastructures, aux collectivités locales, aux chercheurs, aux bureaux d’études et aux associations.

Un pré-programme sera disponible fin avril 2017 et les inscriptions seront ouvertes début juin.

Contacts : Yannick Autret (MEEM/Direction de la Recherche et de l’Innovation), Eric Gardais (MEEM/Direction des Infrastructures de Transport), Philippe Branchu (Cerema Ile de France)

19 et 20 octobre 2017 à Paris : Colloque de restitution des recherches engagées en 2014 et lancement des recherches 2017

Le pré programme sera disponible courant juillet simultanément avec l’ouverture des inscriptions

Contacts : Yannick Autret (MEEM/Direction de la Recherche et de l’Innovation), Pierre Taillant (ADEME), Viviane Degret (CILB), Barbara Livoreil (FRB)

16 novembre 2017 : La transparence écologique des infrastructures de transports terrestres (rail/route)

Le jeudi 16 novembre 2017, le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et le Cerema organisent dans l’amphithéâtre du toit de l’Arche (La Défense), une journée technique nationale « La transparence écologique des infrastructures de transports terrestres (rail/route) ».

Cette journée, gratuite, est ouverte aux gestionnaires des infrastructures, aux collectivités locales, aux chercheurs, aux bureaux d’études et aux associations.

Un pré-programme sera disponible fin avril 2017 et les inscriptions seront ouvertes début juin.

Contacts : Yannick Autret (MEEM/Direction de la Recherche et de l’Innovation), Eric Guinard (Cerema), Anne Guerrero (SNCF réseau)

Actualités thématiques

Appel à projets

Agences de l’eau

Toutes les agences de l'eau ouvrent des appels à projets en faveur de la biodiversité qui accordent une part importante aux enjeux relatifs aux continuités écologiques. Ainsi l’'Agence de l'eau Seine-Normandie se mobilise sur l'ensemble du bassin et du littoral pour la reconquête des milieux aquatiques et lance un appel à projets en faveur de la "Biodiversité et de la qualité du milieu marin". L'enveloppe globale est de 10 millions d'euros et le taux de financement peut atteindre 80% de subvention.

Consulter le site

Appels à contribution

Integrating Transport Infrastructures with Living Landscapes

Contribution to the Research Topic on "Integrating Transport Infrastructures with Living Landscapes" hosted by Dr(s) Andreas Seiler, Carme Rosell, Rodney Van Der Ree, Paul J Wagner, Clara Bentes Grilo, Eric Guinard, Edgar Van Der Grift, Patricia C Cramer in Frontiers in Ecology and Evolution, section Urban Ecology. The manuscript submission deadline set to Feb 28, 2017 is approaching, and in case you anticipate any delay in submitting your manuscript, please inform both the Topic Editors and the Frontiers Editorial Office as soon as possible.

Please remind that contributions can be of different article types (Original Research, Methods, Hypothesis & Theory, etc.). Please see the author guidelines below for the different article types:

Consulter le site

Débattre du paysage.
Enjeux didactiques, processus d’apprentissage, formations

Dates & Lieu : les 25 - 26 - 27 octobre 2017 à Genève, Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture (HEPIA), rue de la Prairie 4, CH-1202 Genève – Suisse.

Ce colloque s’adresse aux étudiants, enseignants, formateurs, enseignants-chercheurs, chercheurs, acteurs du paysage impliqués dans des formations ou intéressés par les questions liées au paysage. Le principal objectif du colloque est d’interpeler des sphères qui ont peu l’habitude de se rencontrer : enseignement du premier ou du second degré, école de paysage, université, administration, filière d’enseignement professionnelle, réseaux d’éducation à l’environnement, associations, formation continue, bureau d’étude, gestionnaires des collectivités territoriales ou des espaces protégés, décideurs locaux ou élus,… pour échanger sur cet objet commun et sur les enjeux éducatifs qu’il soulève.

Ce colloque est organisé dans le cadre d’un programme de recherche financé par le Fonds national suisse de la recherche (FNS) : « Didactique du paysage. Mutualisation des expériences et perspectives didactiques à propos des controverses paysagères », qui regroupe une équipe internationale d’une dizaine de chercheurs et de formateurs autour des enjeux didactiques du paysage.

Les propositions peuvent prendre la forme de communications, de posters ou de présentations d’outils pédagogiques.

Résumé à envoyer avant le 13 février 2017.

Consulter le site

Colloque “Regards croisés sur l’adaptation aux changements climatiques dans le transport terrestre : Quelles formes, insuffisances et nouvelles pistes?” dans le cadre du 85ème Congrés de l’Acfas

Dates & Lieu : le 10 mai 2017 à Montréal Canada, Université McGill

L’adaptation aux changements et la variabilité climatiques reste (CVC) encore un sujet d’actualité pour les différents secteurs y compris pour celui du transport. Des chercheurs, décideurs et également citoyens au Québec et partout dans le monde continuent de se poser des question sur l’impact du CVC sur le transport terrestre et particulièrement en matière de résistances des infrastructures, des moyens de transports et d’adaptation de la population.

Ce colloque abordera les 3 thèmes suivants : 1. Mieux cerner les différents risques du CVC pour le transport terrestre 2. Une meilleure connaissance des formes d’adaptation aux CVC dans le transport terrestre et 3. Les expériences internationales dans l’adaptation aux CVC dans le transport terrestre.

Ce colloque réunira des chercheurs, des étudiants et des experts, des décideurs provenant de toutes les disciplines dont les travaux ont une relation avec le secteur du transport et son adaptation aux CVC.

Les propositions peuvent prendre la forme de communications ou de posters. Elles doivent être transmises avant le 08 février 2017

Télécharger l'appel à communications

Ouvrages et publications

Retour d’expérience des aménagements et des suivis faunistiques sur le réseau VINCI Autoroutes

La reconquête de la Trame Verte et Bleue concerne désormais les projets neufs (conservation des corridors) et le réseau autoroutier ancien (effacement des ruptures). L’originalité de cet ouvrage est un retour d’expérience sur une autoroute de dernière génération (A89) et sur la remise à niveau des transparences écologiques réalisées sur le plus important réseau autoroutier français, dans le cadre d’une procédure intitulée Paquet Vert Autoroutier (PVA), dont le volet « biodiversité » s’attache à rétablir les ruptures écologiques générées par les autoroutes en service.

Ce travail, résultat de six années de conception-réalisation-évaluation, fournit des recommandations précieuses sur des projets neufs ou de requalifications. Il réunit et confronte des expériences très variées, suggère des améliorations, propose des recommandations pratiques, des conseils d’utilisation des techniques et des protocoles d’évaluation.

Livre blanc GASBI : la biodiversité, cette obligation qui nous lie

Ce livre blanc, réalisé pour le collectif GASBI [Groupe d’échanges entre Aménageurs & Scientifiques autour de la Biodiversité et des Infrastructures] traduit, autour de 9 retours d’expériences (carrières, infrastructures de transports d’énergie, infrastructures autoroutières, etc.), la volonté partagée de scientifiques et d’aménageurs de contribuer à la question clé de l’intégration de la Biodiversité dans les projets d’aménagements.

Ces exemples permettront aux lecteurs de comprendre comment des partenariats opérationnels se sont déroulés sur différents sites et peuvent être inspirants tout autant dans leurs réussites que dans leurs besoins d’enrichissements.

Table rase et paysage
Une exploration des paysages de la modernité pour un renouveau critique du planisme

Denis Delbaere, 2016, Editions Pétra.

Ce livre constitue la synthèse d'une quinzaine d'années de recherches autour des productions urbaines de la période 1950-1975, qui sont aussi des productions paysagères.

Commander l'ouvrage

Paysages du mouvement.
Architectures des villes et des territoires XVIIIe  – XXIe siècles

Michèle Lambert-Bresson, Annie Térade, (dir.), Editions Recherches, 2016

Un port, un canal, une ligne ferroviaire « classique » ou à grande vitesse, un tramway, une autoroute ou un aéroport sont des objets « lourds », par l’investissement qu’ils requièrent et par leurs effets sur les paysages et sur leur voisinage. Mais, par suite, ce sont aussi des objets appelés à persister et qu’il importe de considérer dans leur durée et sous maints aspects : à partir des projets et/ou réalisations dont ils sont issus ou qu’ils suscitent, à travers le jeu des intervenants ou les problématiques techniques et théoriques qu’ils matérialisent, les formes qu’ils génèrent, les valeurs patrimoniales qu’ils représentent.

Les 26 articles ici réunis couvrent ensemble une période menant du XVIIIe siècle à nos jours et abordent largement la question des routes : que ce soit comme unique support des déplacements terrestres jusqu’au milieu du XIXe siècle, ou comme lieux focalisant nombre de pratiques sociales dans et hors les villes. Le XXe siècle et donc l’automobile étant plus présents, les autoroutes et voies rapides, leur meilleure insertion, voire leur reconversion, le sont aussi. Études de cas ou analyses critiques de projets ou d’options d’aménagement questionnent ainsi les architectures des villes et des territoires, les paysages anciens et contemporains, les façons de les penser et de les concevoir.

Commander l'ouvrage

Les infrastructures linéaires de transport : évolutions depuis 25 ans

Ce rapport est synthèse des informations recueillies au cours des vingt-cinq dernières années sur les infrastructures linéaires de transport et leur développement : longueur, utilisation et investissement.

Consulter le rapport

Atlas mondial des infrastructures routières et fragmentation de l’habitat

Les routes contribuent rapidement à la dégradation de l'habitat et à la perte d'espèces. Ibisch et al. ont catalogué les routes du monde. Bien que la plupart du monde n'est pas couvert par les routes, il est fragmenté par eux. En outre, la protection de l'environnement des zones sans route est insuffisante, ce qui pourrait conduire à une dégradation accrue des régions sauvages restantes.

Lire l’article “A global map of roadless areas and their conservation status” dans Science

banC publiC

Le n° 27 de la revue banC publiC (revue indépendante de critique de projets d’espaces publics) de septembre 2016 s’intéresse au paysage de passage, et plus particulièrement l’aménagement de l’A26 entre Arras (Pas-de-Calais) et Saint-Quentin (Aisne).

Lire la revue

Usages et biodiversité

Comment concilier les usages et la biodiversité sur un territoire ? Thème du dossier Espaces Naturels N°57

Publication sur la connectivité écologique dans les Alpes

La publication « Alpine Nature 2030 - Creating [ecological] connectivity for generations to come », parue en octobre 2016, résume les douze ans d’expérience en matière de connectivité écologique dans l’Arc alpin et propose des perspectives intéressantes sur les évolutions des prochaines années. De nombreux experts et chercheurs ont contribué à cet ouvrage. Un grand nombre de cartes inédites viennent compléter les articles qui traitent un large éventail de sujets comme les liens entre la connectivité écologique et les services écosystémiques, les Régions Pilotes de la Connectivité écologique, les politiques européennes et nationales de mise en réseau d’espaces naturels, la cartographie des territoires de connectivité dans les Alpes et beaucoup plus. Cet ouvrage est disponible comme open E-paper et téléchargeable au format pdf.

Trois courtes vidéos accompagnent cette publication. Elles présentent de façon simple et ludique la thématique de la connectivité et sont accessibles à un large public.

Ces histoires d’amour auront-elle un « happy end » ? Accompagnez notre poisson, bouquetin et gypaète barbu dans leur quête d’amour : "Life needs connectivity- Three love stories". Visitez le site Youtube ALPARC et visionnez les trois vidéos !

EFESE : rapport intermédiaire

L’évaluation française des écosystèmes et des services écosystémiques (EFESE) s’intéresse à l’état des écosystèmes français, de métropole et d’outre-mer, terrestres et marins. Elle vise à documenter les principales évolutions récentes et à venir de leur état, les facteurs à l’origine de ces évolutions, et à en traduire les implications en termes de bien-être et de soutenabilité. Elle vise enfin à identifier des pistes d’action pour une amélioration de notre relation à la nature à travers l’évaluation et la prise en compte de l’état de la biodiversité et des services écosystémiques dans les décisions.

Ce rapport intermédiaire en relaie les principaux résultats à la fin d’année 2016.

How effective is road mitigation at reducing road-kill? A meta-analysis - Rytwinski, T., Soanes, K., Jaeger, J.A.G., Fahrig, L., Findlay C.S., Houlahan, J., van der Ree, R., van der Grift, E.A. (2016) - PLoS ONE 11(11): e0166941. doi: 10.1371/journal.pone.0166941

Documents for the mitigation of habitat fragmentation caused by transport infrastructure - Technical prescriptions for wildlife crossing and fence design (second edition, revised and expanded), Gobierno de espana - Ministerio de agricultura, alimentacion y medio ambiente - Madrid, 2016

Do Linear Transport Infrastructures provide a potential for urban biodiversity? Case study in Greater Paris, France - Clevenot L., De Chastenet C., Frascaria N., Jacob P., Raymond R., Simon L., Pech P., 2017.

Initiatives

Biodiversité

L'Agence française pour la biodiversité est opérationnelle ! Rendez-vous sur le site de l'agence pour plus d'infos

1 % paysage, développement et cadre de vie

La politique «1 % paysage, développement et cadre de vie» a pour objectif de valoriser les paysages, remarquables et ordinaires, des collectivités territoriales concernées par un projet d’infrastructure routière.

Tout en concourant à l’amélioration du cadre de vie, elle favorise également le développement économique et touristique des territoires situés à proximité des projets. Les actions financées dans le cadre de cette politique sont liées à des projets d’investissements importants, à deux voies ou plus, qu’ils soient concédés ou non. Ils incluent généralement un tracé neuf. La démarche «1 % paysage» intervient en complément des mesures de prise en compte du paysage prévues réglementairement dans le cadre de l’aménagement de ces projets. La subvention a vocation à financer des actions d’amélioration des paysages et du cadre de vie, telles que le traitement paysager des entrées de ville, les itinéraires cyclables,les sentiers de randonnée ou les aires de covoiturage arborées.

L’instruction du 29 juillet abroge et remplace la circulaire du 31 mars 2005 relative à la politique du « 1% paysage et développement» sur le réseau routier national. Elle clarifie la gouvernance du dispositif.

Lire l'instruction

Hausse de 50% des projets S.H.S. financés à l’A.N.R.

Dans les 5 nouvelles mesures lancées en novembre 2016, la mesure phare concerne le financement des S.H.S. qui, en 2017, dans le cadre de l'augmentation globale du budget de l'A.N.R., expérimentera un fléchage budgétaire spécifique de l'ordre de 8 millions d'euros afin d'accroître le soutien aux projets relevant, en totalité ou en partie, du domaine S.H.S.. Un objectif de 75 à 80 projets financés est ainsi visé (soit environ 5 0% de projets supplémentaires par rapport à 2016).

L’expérimentation ainsi mise en œuvre sera élargie aux autres secteurs scientifiques à partir de 2018.

En savoir plus

La C.E. lance un portail d'observation de la Recherche et de l'Innovation

L'Observatoire de la recherche et de l'innovation - RIO, qui remplace le service ERAWATCH, est une nouvelle initiative de la C.E., pour monitorer et analyser l'évolution de la recherche et de l'innovation au niveau des pays et de l'U.E. et pour soutenir une meilleure élaboration des politiques en Europe.

https://rio.jrc.ec.europa.eu/en

Le ministère de la recherche a lancé un nouveau moteur de recherche des acteurs

Le MENESR a lancé en juillet dernier le moteur de recherche ScanR qui permet d'identifier les acteurs de la recherche et de l'innovation associés à une thématique à partir des données en accès libre sur le web et des données de la base Opendatasoft.

ScanR aurait ainsi accès à plus de 17 000 acteurs français. Le moteur est accessible.

L’ouverture des données du réseau routier national

Le Secrétaire d’Etat Alain Vidalies a lancé en août 2016 une démarche d’ouverture des données du réseau national afin d’informer en toute transparence les décideurs et les citoyens sur l’état du patrimoine, l’activité des gestionnaires, et l’utilisation des deniers publics. Dans un second temps, elle sera élargie à des données de trafic en temps réel, pour permettre à des entreprises du secteur numérique de fournir des services innovants à l’usager.

En savoir plus

Agenda

Journées des paysages - Du paysage “tel que perçu” à l’expression des “aspirations des populations” : qui parle au nom de qui, et au terme de quels processus participatifs ? - 1er mars 2017 Entre perceptions et aspirations des populations en matière de paysage

Le bureau des paysages de la DGALN et le service de la recherche du CGDD s'associent pour proposer un cycle de deux "journées des paysages" (qui pourront aussi être suivies indépendamment l'une de l'autre) [la première journée s’est tenue le 11 janvier 2017]. Ces journées visent à questionner la diversité des modalités d'expression et de recueil des perceptions et aspirations des populations en matière de paysages ainsi que les liens permettant de passer des premières aux secondes.

Formation sur la méthode nationale d’évaluation des fonctions des zones humides

Les SDAGE 2016-2021 prescrivent que les projets entraînant une détérioration partielle ou totale des zones humides doivent mettre en œuvre des mesures compensatoires permettant la restauration de zones humides équivalentes du point de vue des fonctions.

La méthode nationale d’évaluation des fonctions des zones humides, publiée en mai 2016, permet de caractériser certaines fonctions des zones humides et donc de vérifier que les principes régissant la compensation écologique édictés dans le code de l’environnement sont bien respectés. Elle constitue un outil d’aide à la définition des mesures compensatoires et permet également de caractériser et d’étalonner l’enjeu « fonction des zones humides », qu’elles soient à conserver, à restaurer ou objet d’étude pour des projets d’aménagement.

BIOTOPE vous propose une formation sur 2 jours, élaborée en partenariat avec le MNHN, l’Onema, l’Irstea et le Cerema, afin de maîtriser le contenu théorique et technique de cette méthode. Cette formation facilite l’interprétation des résultats et permet au stagiaire de traduire les enjeux identifiés en options techniques pour la mise en œuvre des mesures compensatoires.

Les deux prochaines sessions auront lieu sur Paris aux dates suivantes :

  • 15 et 16 mars 2017

  • 14 et 15 juin 2017

Le descriptif de la formation ainsi que le formulaire d’inscription sont disponibles ici

Infrastructures et environnement : séminaire de restitution de cas d'usages du projet national MINnD - le 20 mars à Paris

Le projet national MINnD (Modélisation des Informations Interopérables pour les Infrastructures Durables) vise à maîtriser le flux et le partage des informations, ce qui constitue un enjeu essentiel pour le secteur du BTP qui doit aujourd’hui faire face aux évolutions majeures du métier, telles que la complexification des projets, le développement de l’éco-conception et des nouveaux types de partenariats entre les acteurs (PPP, concessions), l’obligation de maîtriser les risques (anticipation, identification, évaluation, répartition) ou encore le développement du BIM (Building Information Modelling).

Les plans, les notes et notices, les fichiers ont montré leurs limites. L'objectif est donc bien de se doter d’une structuration et d’un standard d’échange des informations (reconnus sur le plan international) et d’outils adaptés qui seront, soit transversaux comme par exemple la maquette numérique, soit spécifiques comme les outils développés pour chaque métier.

Ce projet de grande envergure comprend notamment une approche par cas d'usages afin d'aborder les différents besoins métiers intervenant tout au long du cycle de vie de l'infrastructure. Débuté en 2014, le groupe de travail « infrastructure et environnement » vise à comprendre les flux de données et d'informations nécessaires à la prise en compte de l'environnement dans la conception puis la gestion des infrastructures. Il s'est focalisé sur les apports de l'utilisation du BIM et de la maquette numérique 3D en s'appuyant sur des cas d'usages pratiques tels que le flux d'information pour les études acoustiques et pour l'optimisation du design de passages à faune (chiropteroduc et écopont) basée sur la simulation numérique des dynamiques de populations et des déplacements des animaux. Ce cas d'usage est réalisé par un groupe de travail constitué par des chercheurs (IFSTTAR), des gestionnaires d'infrastructure (Vinci), des Assistants à Maîtrise d'Ouvrage (Egis, setec), des bureaux d'études (CINOV-TerrOïko).

Une journée de présentation des résultats des travaux du groupe de travail aura lieu le 20 mars 2017 à la FNTP, 9 rue de Berri, 75008 Paris de 13h30 à 17h00. Entrée libre, inscription en cours d'ouverture.
Télécharger le programme

Le LabEx CeMEB, en partenariat avec la Région Occitanie et la DREAL Occitanie, vous convie au colloque Eviter-Reduire-Compenser les impacts des aménagements sur la biodiversité, les 30-31 Mars 2017, à Agropolis International, Montpellier. (Participation libre, Inscription obligatoire).

La destruction et la fragmentation des habitats naturels causées par l’augmentation des populations humaines et le développement des infrastructures représentent l’un des principaux facteurs d’érosion de la biodiversité.

Dans ce contexte, l’objectif d’absence de perte nette de biodiversité (« no net loss ») en s’appuyant sur la mise en place d’une séquence visant à Eviter, Réduire, et en dernier lieu, Compenser (ERC) les impacts résiduels des projets et programmes d’aménagement du territoire, initialement prévu par la loi de 1976 sur la Protection de la Nature,  et la réforme des études d’impact en 2011, a été réaffirmé par la loi du 8 août 2016 pour la Reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages qui consacre le principe d’action préventive.

Si les fondements théoriques de la séquence sont connus, les nombreuses questions posées par son déploiement sur les territoires et les nouvelles modalités de gouvernance, ont mis en exergue la nécessité d’anticiper sa mise en œuvre grâce à un travail partenarial entre acteurs et instituts de recherche. 

Ouvert largement aux représentants des services de l’État et des collectivités territoriales, aux élus, aménageurs, experts, chercheurs, opérateurs fonciers, bureaux d’études (etc.), ce colloque a pour ambition de renforcer cette dynamique en favorisant les échanges entre les acteurs.

Le colloque se décomposera en deux temps :

Le 30 Mars 2017, le Séminaire régional « Interactions recherche-aménageurs » s’attachera principalement à mettre en présence les aménageurs (Etat et collectivités, ou aménageurs privés) et la communauté scientifique. Il sera dédié aux échanges au travers de retours d’expérience sur des cas concrets d’aménagement en Région Occitanie, et d’ateliers destinés à faire émerger les problématiques et de nouvelles orientations de travail ou programme de recherche.
Le 31 mars 2017, la Journée scientifique présentera des travaux de recherche sur la séquence ERC menés de façon théorique ou pratique en écologie, éthique, socio-économie, géographie et en droit
Programme et inscription

Appel à candidature pour l’école d’été The Versailles International Summer School of Sustainable Mobility: An interdisciplinary approach of transport, climate change and wellbeing du 3 au 8 juillet 2017 à l’Université de Versailles St-Quentin-en-Yvelines, Guyancourt, France

Plus d’information

Journée technique nationale sur le thème : « Transparence écologique des infrastructures de transport », le jeudi 16 novembre 2017 co-organisé par le Ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer et le Cerema

L’objectif de la journée est de proposer un état des connaissances des effets de la fragmentation liée aux infrastructures ferroviaires et routières sur la biodiversité. Seront en particulier présentés les effets de la fragmentation sur les taxons les moins étudiés, des méthodes de modélisation, ainsi que les mesures d’atténuation opérationnelles. Cet événement se déroulera à l’amphithéâtre, situé au dernier étage de l’Arche de La Défense. La participation est gratuite et ouverte aux gestionnaires des infrastructures, aux collectivités locales, aux chercheurs, aux bureaux d’études et aux associations. Un pré-programme sera disponible fin juin.
Les inscriptions seront ouvertes dès septembre 2017.
Contacts : Yannick Autret (MEEM/Direction de la Recherche et de l’Innovation), Eric Gardais (MEEM/Direction des Infrastructures de Transport), Anne Guerrero (SNCF Réseau) et Eric Guinard (Cerema Sud-Ouest)