Les lotissements font depuis longtemps l’objet de nombreuses analyses identifiant leurs inconvénients : l’étalement urbain, la mono-fonctionnalité des lieux, le recours systématique à la voiture ou encore le manque de lien social et d’urbanité. Le propos développé ici s’attache plus particulièrement à leur qualité paysagère trop souvent faible ou médiocre, à partir de l’expérience du département du Gard ; bien entendu, ce département compte aussi des opérations réussies qui contribuent à la forte attractivité touristique du territoire.
 
Télécharger l'article Signé PAP n°29, avril 2019