Dans un contexte mondial de perte de biodiversité alarmante, la réglementation française oblige les aménageurs à éviter, réduire et enfin compenser (séquence ERC) les impacts écologiques causés par leurs projets dans un objectif d’absence de perte nette de biodiversité (APN). La proposition de méthodes d’évaluation de l’atteinte de l’APN représente un enjeu important pour les praticiens d’ERC et pour les chercheurs. La dimension technique de ces outils étant largement traitée par la communauté scientifique, nous nous intéressons à l’opérationnalité des méthodes en vue d’une meilleure appropriation par les acteurs de l’aménagement du territoire. Nous mobilisons des concepts et des méthodes issue de l’ergonomie, (discipline qui étudie les interactions entre les humains et les systèmes) pour proposer une définition de l’opérationnalité accompagnée de critères issus de l’analyse des pratiques des acteurs de la séquence ERC, ainsi que des repères pour un processus de conception orienté opérationnalité.

Nous analysons la prise en compte de l’opérationnalité dans les processus de conception de sept méthodes françaises. Enfin, après avoir testé l’opérationnalité d’une des méthodes étudiées, nous les lui appliquons afin de proposer des améliorations et la rendre plus opérationnelle.

Notre approche ouvre des perspectives pour mieux comprendre les enjeux de l’interface entre recherche et action dans le champ de l’aménagement du territoire et proposer une meilleure prise en compte de l’opérationnalité dans les projets de recherche appliquée.

Webinaire présenté par Agnès Mechin


Inscription au webinaire