Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Compensation

  • DECHIR, Ecological fragmentation and bats
    En cours
    Ecological fragmentation is one of the first causes of biodiversity loss (Fahrig 2003). The development of urbanization, agricultural production, energy production and especially linear transport infrastructure (LTI) are all human activities that can lead to fragmentation dynamics within landscapes. However, this fragmentation of habitats is known to impact the flow of individuals between populations and consequently gene flows between populations. In the case of low dispersal species and with the context of small populations, this reduction in gene flow, even if reduced, may lead to a threat to the viability of these populations.

    The green and blue weave is a regulatory tool for the preservation of biodiversity that aims to maintain and restore a functional ecological network on the national territory so that animal and plant species can ensure their survival, allowing their movement between favorable habitat patch (reinforcing the policy of protected areas). It must be taken into account in the development projects and in particular during the implementation of the « avoid, reduce, offset » measures. To do this, it is essential to understand the impact of different types of development on the quality of connectivity within landscapes, to ensure a good preservation of biodiversity and therefore the sustainability of human activities that take place there.

    However, currently, in the context of ILT projects, there is almost no evaluation of the effectiveness of the « avoid, reduce, offset » sequence in maintaining the metapopulation functioning of bats, and in particular the evaluation of the impact of bats. ILT on gene flow. This is despite the stakes around this globally threatened taxon (Mickleburgh et al., 2002) and the commitments of European countries to restore the conservation status of these species (Flora Fauna Habitat Directive 1992, 2009 [articles 16 and 9]).

    It will therefore be necessary, by innovative methods and breaking conventional approaches, to fill gaps in the knowledge of the impact of LTI on rare and endangered species in order to better define biodiversity management policies. .

    The objectives are: (i) to provide a better understanding of the knowledge elements that constitute the connectivities in the landscape and (ii) to propose to the building owners a method of evaluation in order to know the effectiveness of the transparency works ecological (frequentation and flow of bats).

    The project DÉCHIR is organized around 3 axes:

        Axis 1: Importance of ecological corridors in daily movements;
        Axis 2: Efficiency of aerial structures of ecological transparency (chiropteroducts in particular);
        Axis 3: Effect of linear transport infrastructures on the gene flows of bat populations.
  • [2017] Ecological compensation in urban planning: genesis of a new instrument of public action
    En cours
    Olivier
    Coutard (responsable scientifique)
    / Organisation: LATTS (Laboratoire techniques, territoires et sociétés)
    olivier.coutard@enpc.fr
    Thesis by Constance Berté under the direction of Olivier Coutard, LATTS (Laboratory techniques, territories and societies)

    In terms of ecological compensation, the recent regulations on the sequence Avoid Reduce Compensation (ERC) invite to study the articulation between this legal-administrative arsenal, still in the process of definition and urban development. The beginning of the construction of a "market" around the implementation of the ERC sequence with the arrival of the compensation operators and the many strategic reflections of the developers on the internalization or not of the device deserve to be studied to understand both the design process and the implementation modalities of this policy instrument. This critical analysis of the construction of a politico-administrative system seems all the more important since the way in which the device is built will necessarily guide its results and the possibilities of setting up sustainable management. The construction of this device is also influenced by feedback from the field during its implementation and transactions between actors. This is why the study of actors and their practices is of particular importance. In this respect, a fieldwork based on interviews with the actors involved and / or confronted with the device will be conducted. The study of the application of the ERC sequence by building owners will allow to observe the forms taken by the compensation, the strategies developed by the actors concerned and the possible operational difficulties encountered. Interference and articulation between ecological, forestry and agricultural compensation will be mentioned.

    The present research, which focuses on the land dimension of ecological compensation schemes, will focus more specifically on the construction of related markets, the instruments used in these markets, the processes for defining the value and putting land into circulation, the tools control and regulation developed by the public authorities. In fact, land remains the prerequisite for implementing ecological compensation "in kind". This land dimension will be analyzed both in the upstream phase of the design of the ERC sequence and in the downstream phase of its implementation. The definition of the value allocated to the compensation sites shows that land is taken into account from the beginning of the device. The ERC sequence also raises the question of land availability and the evolution of land strategies and policies - acquisition, portage, land management - of developers and landowners in favor of land anticipation or revaluation of their property. The evaluation by land entry of the development and application of the sequence ERC will finally identify the consequences it could have on the price of land, on the property regime and the planning of land use. So many questions that make the evaluation of this new public action system relevant.
  • La compensation écologique dans l’aménagement urbain : genèse d’un nouvel instrument d’action publique
    En cours
    Olivier
    Coutard (responsable scientifique)
    / Organisation: LATTS (Laboratoire techniques, territoires et sociétés)
    olivier.coutard@enpc.fr

    Thèse de Constance Berté sous la direction de Olivier Coutard, LATTS (Laboratoire techniques, territoires et sociétés)

    En matière de compensation écologique, les réglementations récentes sur la séquence Eviter Réduire Compenser (ERC) invitent à étudier l'articulation entre cet arsenal juridico-administratif, encore en cours de définition et l'aménagement urbain. L'amorce de la construction d'un « marché » autour de la mise en œuvre de la séquence ERC avec l'arrivée des opérateurs de compensation et les nombreuses réflexions stratégiques des aménageurs sur l'internalisation ou non du dispositif méritent d'être étudiées pour comprendre à la fois le processus de conception et les modalités de mise en œuvre de cet instrument d'action publique. Cette analyse critique de la fabrication d'un dispositif politico-administratif semble d'autant plus importante que la façon dont est construit le dispositif orientera nécessairement ses résultats et les possibilités de mise en place d'un aménagement durable. La construction de ce dispositif est également influencée par des retours du terrain lors de sa mise en œuvre et des transactions entre acteurs. C'est la raison pour laquelle l'étude des acteurs et de leurs pratiques revêt une importance particulière. A cet égard, un travail de terrain basé sur des entretiens auprès des acteurs impliqués et/ou confrontés au dispositif sera conduit. L’étude de l’application de la séquence ERC par des maîtres d’ouvrage permettra d’observer les formes prises par la compensation, les stratégies développées par les acteurs concernés et les éventuelles difficultés opérationnelles rencontrées. Les interférences et l’articulation entre les compensations écologique, forestière et agricole seront alors évoquées.

    La présente recherche, centrée sur la dimension foncière des dispositifs de compensation écologique, se focalisera plus spécifiquement sur la construction des marchés afférents, les instruments équipant ces marchés, les processus de définition de la valeur et de mise en circulation des biens fonciers, les outils de contrôle et de régulation développés par la puissance publique. Le foncier reste, en effet, la condition sine qua non de mise en œuvre de la compensation écologique « en nature ». Cette dimension foncière sera analysée tant dans la phase amont de la conception de la séquence ERC que dans la phase aval de sa mise en œuvre. La définition de la valeur allouée aux sites de compensation démontre la prise en compte du foncier dès l'amont du dispositif. La séquence ERC pose aussi la question de la disponibilité foncière et de l'évolution des stratégies et politiques foncières – acquisition, portage, gestion foncière – des aménageurs et des propriétaires fonciers en faveur de l’anticipation foncière ou la revalorisation de leur bien. L'évaluation par l'entrée foncière de l'élaboration et de l'application de la séquence ERC permettra, enfin, de cerner les conséquences qu'elle pourrait induire sur le prix du foncier, sur le régime de la propriété et la planification de l'usage des sols. Autant de questionnements qui rendent pertinente l'évaluation de ce nouveau dispositif d'action publique.

  • MERCIe, an operational method to avoid, reduce, compensate for ecological impacts
    En cours
    Sylvain
    Pioch
    / Organisation: ECO-MED, CEFE - Université de Montpellier 3 Paul Valéry
    sylvain.pioch@univ-montp3.fr
    In 2016, the law of reconquest of biodiversity strengthened the requirements for the implementation of the sequence Avoid-Reduce-Compensate (ERC) by developers. Nonetheless, a Senate report issued in May 2017 again pointed to the shortcomings of the application of the regulatory texts prior to this law. The difficulties inherent in putting the ERC sequence into practice are known. One of them is the lack of shared methods for assessing ecological equivalence or sizing the compensation. This lack is to be linked in particular to the scientific complexity of the subject, as shown by the numerous scientific publications dealing with the subject, as well as its territorial dimension. The proposal of evaluation methods is therefore an important issue for both territorial actors, ERC practitioners and researchers.

    How to propose a method that becomes a real tool for practitioners, that is to say an object that really helps them to accomplish their task, while taking up the available scientific knowledge? We hypothesize that what we call the "user dimension" of these methods is just as important as the scientific dimension that often occupies the foreground. We call "users", ERC practitioners: developers, consultants, government departments, etc.

    We will try to answer the following questions:

        How is the user dimension taken into account in the tools available to ERC practitioners for assessing ecological equivalence?
        How to describe the link between ERC practitioners and experts / researchers entrusted with the design of evaluation tools?

    To do this, we will organize the work around 3 axes. i) The first axis uses social science tools with a double survey of experts and practitioners. This will involve identifying interface devices between experts and practitioners, collaborative experiences around tool design, and so on. ii) Our second line of work will focus on the documents produced by researchers on the one hand, and practitioners on the other hand. Through a review of the international academic literature on ecological equivalence, we will identify the recommendations that experts make for practice. We will carry out an analysis of a sample of impact studies to identify whether the experts 'recommendations are present in the developers' files, and if so, which ones and how. iii) Finally, our third area of ​​work will focus on the MERCIe method (Compensation Sizing Method). We will test a so-called end-user approach through testing of real-life projects and workshops with operational partners.

    Based on this work, we hope to i) propose an evolution of the MERCIe method in line with the needs of the actors in the field and targeting the three components of the ERC sequence, and ii) propose a reproducible approach to the design of methods and tools , more towards the end user, whether in terms of construction process, or in terms of tool shape.
  • MERCIe, une méthode opérationnelle pour éviter, réduire, compenser les impacts écologiques ?
    En cours
    Sylvain
    Pioch
    / Organisation: ECO-MED, CEFE - Université de Montpellier 3 Paul Valéry
    sylvain.pioch@univ-montp3.fr
    En 2016, la loi de reconquête de la biodiversité a renforcé les exigences relatives à la mise en œuvre de la séquence Eviter-Réduire-Compenser (ERC) par les aménageurs. Néanmoins, un rapport du Sénat paru en mai 2017 pointait de nouveau les insuffisances de l’application des textes réglementaires antérieurs à cette loi. Les difficultés inhérentes à la mise en pratique de la séquence ERC sont connues. L’une d’entre elles tient au manque de méthodes partagées pour évaluer l’équivalence écologique ou encore dimensionner la compensation. Ce manque est à relier en particulier, à la complexité scientifique du sujet, comme le montrent les nombreuses publications scientifiques traitant de la question, ainsi qu’à sa dimension territoriale. La proposition de méthodes d’évaluation représente donc un enjeu important à la fois pour les acteurs des territoires, praticiens d’ERC et pour les chercheurs.

    Comment proposer une méthode qui devienne un véritable outil pour les praticiens, c’est-à-dire un objet qui les aide véritablement à accomplir leur tâche, tout en reprenant les connaissances scientifiques disponibles ? Nous formulons l’hypothèse que ce que nous nommons la « dimension utilisateur » de ces méthodes est tout aussi importante que la dimension scientifique qui occupe souvent le premier plan. Nous appelons « utilisateurs », les praticiens d’ERC : aménageurs, bureaux d’études, services de l’Etat, etc.

    Nous tacherons de répondre aux questions suivantes :
    1. Comment est prise en compte la dimension utilisateur dans les outils dont disposent les praticiens d’ERC pour évaluer l’équivalence écologique ?
    2. Comment qualifier le lien entre praticiens de l’ERC et experts/chercheurs auxquels est confié la conception des outils d’évaluation ?
    Pour ce faire, nous allons organiser le travail autour de 3 axes. i) Le premier axe reprend les outils des sciences sociales avec la réalisation d’une double enquête auprès des experts et des praticiens. Il s’agira d’identifier les dispositifs d’interface entre experts et praticiens, les expériences de collaboration autour de la conception d’outils, etc. ii) Notre deuxième axe de travail se focalisera sur les documents produits par les chercheurs d’une part, et les praticiens d’autre part. Au travers d’une revue de la littérature académique internationale sur l’équivalence écologique, nous identifierons les préconisations que font les experts à destination de la pratique. Nous procéderons à une analyse d’un échantillon d’études d’impact afin d’identifier si les préconisations des experts sont présentes dans les dossiers des aménageurs, et si oui, lesquelles et comment. iii) Enfin, notre troisième axe de travail sera centré sur la méthode MERCIe (Méthode de dimensionnement de la compensation). Nous testerons une démarche dite orientée vers l’utilisateur final au travers de tests sur des projets d’aménagement réels, et d’ateliers menés avec les partenaires opérationnels.




    Sur la base de ces travaux, nous espérons i) proposer une évolution de la méthode MERCIe en phase avec les besoins des acteurs de terrain et ciblant les trois volets de la séquence ERC, et ii) proposer une démarche reproductible de conception de méthodes et outils, davantage tournée vers l’utilisateur final, que ce soit en termes de processus de construction, ou en termes de forme des outils.
  • La séquence Éviter-Réduire-Compenser (ERC) est devenue un instrument réglementaire important visant à concilier aménagement et préservation de l’environnement. Le succès de son application dépend notamment de l’interprétation des textes normatifs nationaux par les acteurs du territoire. Dans cet article, nous nous intéressons à l’interprétation des définitions des étapes ERC inscrites dans la doctrine nationale. L’analyse de 42 études d’impact permet de montrer qu’il existe une forte hétérogénéité d’interprétation : 60 % des mesures proposées ne correspondent pas aux définitions normatives. Ces confusions pouvant réduire l’efficacité écologique de la séquence, nous suggérons des voies d’amélioration en faveur d’une plus grande cohésion entre les définitions et les mesures proposées.

    Charlotte Bigard, Baptiste Regnery, Sylvain Pioch et John D. Thompson, « De la théorie à la pratique de la séquence Éviter-Réduire-Compenser (ERC) : éviter ou légitimer la perte de biodiversité ? », Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 9, n°1 | Mars 2018, mis en ligne le 30 mars 2018, consulté le 05 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/developpementdurable/12032
  • La séquence Éviter-Réduire-Compenser (ERC) est devenue un instrument réglementaire important visant à concilier aménagement et préservation de l’environnement. Le succès de son application dépend notamment de l’interprétation des textes normatifs nationaux par les acteurs du territoire. Dans cet article, nous nous intéressons à l’interprétation des définitions des étapes ERC inscrites dans la doctrine nationale. L’analyse de 42 études d’impact permet de montrer qu’il existe une forte hétérogénéité d’interprétation : 60 % des mesures proposées ne correspondent pas aux définitions normatives. Ces confusions pouvant réduire l’efficacité écologique de la séquence, nous suggérons des voies d’amélioration en faveur d’une plus grande cohésion entre les définitions et les mesures proposées.

    Charlotte Bigard, Baptiste Regnery, Sylvain Pioch et John D. Thompson, « De la théorie à la pratique de la séquence Éviter-Réduire-Compenser (ERC) : éviter ou légitimer la perte de biodiversité ? », Développement durable et territoires [En ligne], Vol. 9, n°1 | Mars 2018, mis en ligne le 30 mars 2018, consulté le 05 avril 2018. URL : http://journals.openedition.org/developpementdurable/12032
  • Annexes RF: images/docman-files/docman-files/rapport-final/2014/RF%202014%20COHNECS-IT%20Annexe%20methodologique.pdf
    Connectivité longitudinale et potentiel d'Habitat des dépendances vertes en fonction de leur Nature, des Espèces et du Contexte : une revue Systématique sur les Infrastructures de Transport
    Achevé

    Connectivité longitudinale et potentiel d'Habitat des dépendances vertes en fonction de leur Nature, des Espèces et du Contexte : une revue Systématique sur les Infrastructures de Transport

    L’effet fragmentant des Infrastructures linéaires de transport (ILT) est désormais bien documenté. L’objectif de la revue systématique est de s’intéresser ici au rôle que les ILT peuvent éventuellement aussi avoir, comme potentiel d’habitat ou axe de déplacement longitudinal pour la biodiversité. En objectivant et en contextualisant ce rôle, en fonction du paysage environnant, des compartiments de la biodiversité ou encore de la nature des dépendances vertes de ces ILT et de l’ILT elle-même, cette revue systématique aboutira à des recommandations pour les gestionnaires concernant les modes de gestion qu’il convient de privilégier sur leurs dépendances ou encore de la priorisation de mesures de restauration/compensation en termes de contexte paysager ou de taxons à favoriser.

  • Longitudinal connectivity and potential of verges as habitats in terms of their nature, species and context : a systematic review of transport infrastructure
    En cours

    Longitudinal  connectivity  and  potential  of  verges  as  habitats  in terms  of  their  nature,  species  and  context  :  a  systematic  review  of  transport infrastructure

  • Longitudinal connectivity and potential of verges as habitats in terms of their nature, species and context : a systematic review of transport infrastructure
    Achevé
    Longitudinal  connectivity  and  potential  of  verges  as  habitats  in terms  of  their  nature,  species  and  context  :  a  systematic  review  of  transport infrastructure
  • Connectivité longitudinale et potentiel d'habitat des dépendances vertes en fonction de leur nature, des espèces et du contexte: une revue systématique sur les infrastructures de transport - finalisation
    En cours

    Connectivité longitudinale et potentiel d'habitat des dépendances vertes en fonction de leur nature, des espèces et du contexte: une revue systématique sur les infrastructures de transport - finalisation

  • Annexes RF: images/docman-files/docman-files/rapport-final/2014/RF_2014_COMPILSA_Resumes.pdf
    Compensation et infrastructures linéaires : stratégies et scénarios pour l’action
    Achevé

    Compensation et infrastructures linéaires : stratégies et scénarios pour l’action

  • Annexes RF: images/docman-files/docman-files/rapport-final/2014/RF_2014_COMPILSA_Resumes.pdf
    Compensation and linear infrastructures: strategies and scenarios for action
    Achevé

    Compensation and linear infrastructures: strategies and scenarios for action

  • Investir le E de manière intégrative et mesurer les conséquences sur le R et le C dans le cadre des projets d'aménagements d'infrastructures
    En cours

    E=RC+ - Investir le E (dans la doctrine ERC) de manière intégrative et mesurer ses conséquences sur le R et le C dans le cadre de projets d’aménagements d’infrastructures

  • E=RC+ - Promote ‘avoidance’ (in the mitigation hierarchy) in an integrative way and measure its consequences on ‘minimization’ and ‘offset’ as part of infrastructures and development projects
    En cours

    E=RC+ - Promote ‘avoidance’ (in the mitigation hierarchy) in an integrative way and measure its consequences on ‘minimization’ and ‘offset’ as part of infrastructures and development projects

  • Graphes paysagers pour évaluer et atténuer l’impact des grandes infrastructures de transport sur les espèces
    Achevé

    Graphes paysagers pour évaluer et atténuer l’impact des grandes infrastructures de transport sur les espèces

  • Landscape graphs to assess and mitigate the impact of transportation infrastructures on species
    Achevé
    Landscape graphs to assess and mitigate the impact of transportation infrastructures on species
  • ITT et Modélisation Paysagère pour l’Appréciation Dynamique des ImpaCts sur le Territoire
    Achevé
    Eric
    Barbe
    / Organisation: Irstea UMR Tetis
    eric.barbe[@]teledetection.fr

    ITT et Modélisation Paysagère pour l’Appréciation Dynamique des ImpaCts sur le Territoire

  • ITT and Landscape Modeling for Dynamic Impacts Assessment in the Territory
    Achevé
    Eric
    Barbe
    / Organisation: Irstea UMR Tetis
    eric.barbe[@]teledetection.fr
    ITT and Landscape Modeling for Dynamic Impacts Assessment in the Territory
  • Intégrer et rééquilibrer la séquence ERC dans l’aménagement du territoire : outils et mise en œuvre de l’action publique
    En cours

    Intégrer et rééquilibrer la séquence ERC dans l’aménagement du territoire : outils et mise en œuvre de l’action publique