Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Acceptabilité sociale

  • [2015] TRAMENOIRE - Program of study and research for the development of the black grid of the Lille agglomeration

    TRAMENOIRE - Program of study and research for the development of the black grid of the Lille agglomeration
    En cours
    In Europe, all bat species are nocturnal. They are particularly sensitive to disturbances related to light pollution that fragment their territory. As a result, they adapt and lengthen their flight routes, they are deprived of many hunting grounds, too bright, and see the remaining dark areas impoverished by insects, attracted by artificial light sources. In some cases, survival and reproductive success of individuals are compromised.

    The European Metropolis of Lille renews its public lighting park and takes the opportunity to reflect on the establishment of a black grid to improve the connectivity of dark spaces. It relies for this on a multidisciplinary research consortium.

    The TRAMENOIRE project seeks to answer three questions:

        Can we build on the existing network of corridors for the development of a local black network?
        What is the current state of nocturnal ecological connectivity at the scale of the metropolis?
        Can this connectivity be improved by reducing light intensity?

    Recordings, analyzes and modelizations according to gradients of luminous intensity, urbanization and tree elements made it possible to understand the influence of light pollution on the spatial distribution and the activity of the chiroptera then to predict and map the distribution expected from four species [1], to finally recommend concrete conservation actions. Four lighting scenarios (reduction of light intensity in urban parks, motorways, in municipalities with less than 10,000 inhabitants and / or more than 10,000 inhabitants) were tested to achieve the most functional corridors possible. for chiroptera.

    And for men? Are these scenarios accepted by locals and city professionals? The social aspect of the TRAMENOIRE project also aims to reinforce the concept of black grid and optimize its operational implementation. The study of its perception by the public was therefore essential.

    An analysis carried out on several municipalities shows that the concept of black frame in France is still very young and poorly defined. The results of survey of the population show that a priori, the black frame is socially acceptable.

    The surveys reveal that nocturnal wildlife residents are well aware of the fact that they are also aware of the diversity of species with which they live together in urban and peri-urban areas. While nocturnal species are generally well appreciated, the bat is highly indifferent and is of interest to less than half of the respondents.

    The vast majority of respondents agree on the harmful effects of the absence of night on the nocturnal fauna. In general, city dwellers say they are willing to give up the comfort that public lighting gives them to protect these species from the harmful effects of artificial light.

    The results of the study highlight the interest of associating the residents from the beginning of the projects of setting up a black frame. It also seems interesting to experiment changes in public lighting to study the effects on biodiversity and to study the social acceptability of innovative modes of public lighting put in place during the creation of a black frame.
  • [2015] TRAMENOIRE - Programme d'étude et de recherche pour le développement de la trame noire de l’agglomération lilloise

    Programme d'étude et de recherche pour le développement de la trame noire de l’agglomération lilloise
    En cours

    En Europe, toutes les espèces de chauve-souris sont nocturnes. Elles sont particulièrement sensibles aux perturbations liées à la pollution lumineuse qui fragmente leur territoire. En conséquence, elles adaptent et allongent leurs routes de vol, elles sont privées de nombreux terrains de chasse, trop éclairés, et voient les zones sombres restantes appauvries en insectes, attirés par les sources lumineuses artificielles. Dans certains cas, la survie et le succès de reproduction des individus sont compromis.

    La Métropole Européenne de Lille renouvelle son parc d’éclairage public et en profite pour réfléchir à la mise en place d’une trame noire afin d’améliorer la connectivité des espaces obscurs. Elle s’appuie pour cela sur un consortium de recherche pluridisciplinaire.

    Le projet TRAMENOIRE cherche à répondre à trois questions :

    • Pout-on s’appuyer du le réseau de corridors existant pour le développement d’une trame noire locale ?
    • Quel est l’état actuel de la connectivité écologique nocturne à l’échelle de la Métropole ?
    • Peut-on améliorer cette connectivité en réduisant l’intensité lumineuse ?

    Des enregistrements, analyses et modélisations selon des gradients d'intensité lumineuse, d'urbanisation et d'éléments arborés ont permis de comprendre l’influence de la pollution lumineuse sur la distribution spatiale et l’activité des chiroptères puis de prédire et cartographier la distribution attendue de quatre espèces[1], pour enfin recommander des actions concrètes de conservation. Quatre scénarios d'éclairage (réduction de l'intensité lumineuse dans les parcs urbains, les autoroutes, dans les communes de moins de 10000 habitants et/ou de plus de 10000 habitants) ont ainsi été testés pour aboutir à des corridors les plus fonctionnels possibles pour les chiroptères.

    Et pour les hommes ? Ces scénarios sont-ils acceptés par les habitants et par les professionnels de la ville ? Le volet social du projet TRAMENOIRE a aussi pour objectif de conforter le concept de trame noire et d’en optimiser la mise en œuvre opérationnelle. L’étude de sa perception par le public était donc primordiale.

    Une analyse réalisée sur plusieurs communes montre que le concept de Trame noire en France est encore très jeune et mal défini. Les résultats d’enquête auprès de la population montrent qu’à priori, la trame noire est socialement acceptable.

    Les enquêtes révèlent la bonne connaissance des citadins en matière de faune nocturne et ceux-ci ont également conscience de la diversité des espèces avec lesquelles ils cohabitent en zone urbaine et périurbaine. Alors que les espèces nocturnes sont généralement bien appréciées, la chauve-souris suscite beaucoup d’indifférence et intéresse moins de la moitié des enquêtés.

    La grande majorité des personnes interrogées s’accordent sur les effets néfastes de l’absence de nuit sur la faune nocturne. D’une manière générale, les citadins se disent prêts à renoncer au confort que leur octroie l’éclairage public pour protéger ces espèces des méfaits de la lumière artificielle.

    Les résultats de l’étude mettent en évidence l’intérêt d’associer les riverains dès le début des projets de mise en place d’une trame noire. Il parait également intéressant d’expérimenter des modifications de l’éclairage public pour étudier les effets sur la biodiversité et pour étudier l’acceptabilité sociale des modes innovants d’éclairage public mis en place lors de la création d’une trame noire.

  • CHIROLUM

    Lien Webdoc:
    Synthèse: images/docman-files/docman-files/rapport-final/rapport-ittecop-apr-2017/fiche-projet/19_Ittecop_Chirolum.pdf
    Comment limiter les impacts écologiques de l'éclairage artificiel nocturne le long des ILTe ? Influence des paramètres lumineux des LEDs sur les mouvements des chiroptères
    En cours

    Comment limiter les impacts écologiques de l'éclairage artificiel nocturne le long des ILTe ? Influence des paramètres lumineux des LEDs sur les mouvements des chiroptères

  • CHIROLUM

    Comment limiter les impacts écologiques de l'éclairage artificiel nocturne le long des ILTe ? Influence des paramètres lumineux des LEDs sur les mouvements des chiroptères
    En cours

    Ecological impacts of nocturnal artificial lighting along the linear transport infrastructures and their dependencies. Influence of LED light parameters on the movements of bats