Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Actualités de la recherche

[Appel à candidature] Avant le 30 juin 2020, prix national du génie écologique 2020

Organisé depuis 2014, le prix national du génie écologique permet de valoriser des projets de génie écologique de qualité, et de montrer que le génie écologique peut répondre à de nombreux enjeux opérationnels.  Ce prix contribue à travers les projets lauréats à partager les bonnes pratiques en faveur de la biodiversité et à favoriser le développement de cette filière en émergence.  La remise des prix de cette troisième édition, co-organisée par l’A-IGÉco et le centre de ressources génie écologique de l’Office français de la biodiversité (OFB), et en partenariat avec le Ministère de la Transition Écologique et Solidaire (MTES) et le Forum des Marais atlantiques (FMA), aura lieu lors des Assises Nationales de la Biodiversité à Massy, le 8 octobre 2020.

Plus d'information

[Appel à candidature] Avant le 15 août 2020, prix jeunes chercheurs 2020 de la fondation pour la recherche sur la biodiversité

La fondation pour la recherche sur la biodiversité et son Conseil scientifique lancent la deuxième édition des prix jeunes chercheurs en lien avec son conseil d’orientation stratégique (Cos). Ce prix vise à accompagner les jeunes chercheuses et chercheurs qui contribuent significativement aux sciences de la biodiversité.
 
Les lauréats de cette nouvelle édition seront récompensés, lors de la soirée de remise des prix, le jeudi 10 décembre 2020, par une gratification de 1 500€ et d'un trophée. Leur travail bénificera d'une couverture médiatique.
 
Modalités de candidature :
  • Annonce de l'appel : 2 juin 2020
  • Ouverture de la plateforme de dépôt des dossiers : 5 juin 2020
  • Date limite de soumission : 15 août 2020 à minuit (heure de Paris)
Plus d'information

[Appel à projets] Avant le 10 septembre 2020, publication de l'appel LIFE 2020

Dans le cadre de cet appel 2020, les propositions devront répondre uniquement aux 11 besoins spécifiques suivants dans le cadre des sous-programmes d'action Environnement et Climat :
  1. Enhancing the capacity of EnviCrimeNet to help combat environmental crime (max. EU co-financing: 450.000 €)
  2. Support for the preparation of Emission Control Areas in the Mediterranean Sea (duration of the project: three years; max. EU co-financing: 1.000.000 €)
  3. Support for the compilation of emission inventories to improve air quality modelling (duration of the project: three years; max. EU co-financing: 1.000.000 €)
  4. Support for testing procedures for air pollutants from solid fuel heating appliances (duration of the project: three years; max. EU co-financing: 1.000.000 €)
  5. Putting into practice the key actions of the new EU Habitat Action Plan for Dry Calcareous Grassland (max. EU co-financing: 1.500.000 €)
  6. Restoration of tree plantations to natural forests (max. EU co-financing: 900.000 €)
  7. Restoration of desertified land through nature-based solutions (max. EU co-financing: 500.000 €)
  8. Designing mechanisms to increase the presence of biodiversity in urban and peri-urban areas (max. EU co-financing: 600.000 €)
  9. Network of training activities for Natura 2000 sites managers (indicative duration: 3 years; max, EU co-financing: 1.000.000 €)
  10. Strengthening primary and old-growth forest protection in Europe by capitalising on World Heritage sites (estimated duration: up to 4 years; max. EU co-financing: 800.000 €)
  11. Enabling Carbon Farming via an improved knowledge system (max. EU co-funding: 2.000.000 €; project duration 12-18 months)

Plus d'information

Avant le 15 juin, appel à communication "Tous (im)mobiles, tous cartographes ? Approches cartographiques des mobilités, des circulations, des flux et des déplacements : méthodes, outils, représentations, pratiques et usages"

Le colloque aura lieu du 2 au 4 novembre 2020 à l'université Jean Jaurès de Toulouse.

Il ambitionne d’être une vitrine de l’avancée récente de recherches et travaux réalisés dans le champ de la production cartographique issue de données portant sur des déplacements au sens large, que ces derniers soient individuels, isolés ou concernent des groupes agrégés en flux ou non, et relatifs à des personnes, des biens ou des marchandises, des idées ou des informations.

Le colloque souhaite montrer la fertilité du croisement des approches thématiques, théoriques et méthodologiques, techniques et technologiques, mobilisées pour la mise en cartes d’informations spatio-temporelles pouvant être difficiles à examiner, parce qu’elles sont complexes, massives ou sensibles.

Texte de l'appel et modalités de soumission

[Appels à projet ANR] Avant le 9 juillet, montage de Réseaux Scientifiques Européens ou Internationaux (MRSEI)

Dans le cadre de la composante "Construction de l’Espace Européen de la Recherche et Attractivité Internationale" du Plan d’action 2020 de l'A.N.R., l’instrument M.R.S.E.I. est reconduit avec un format de soumission en continu impliquant deux sessions d’évaluation et de sélection.

Cet instrument a pour but d’améliorer le taux de réussite de la France aux appels européens ("Horizon 2020" et "Horizon Europe") et internationaux et à renforcer son positionnement scientifique par la coordination de projets ambitieux au niveau européen (Horizon 2020 principalement) et/ou international.

Sont attendues dans le cadre de cet appel, des propositions ayant pour objet de constituer ou de conforter un réseau scientifique visant une réponse à un appel européen ou international (voir les exclusions dans l’appel à projet).

L’appel MRSEI couvre des sujets de toutes les disciplines de recherche

Les projets sélectionnés recevront une aide maximale de 30.000 € pour une durée maximale de 24 mois (sans prolongation possible). L’aide reçue financera exclusivement les actions permettant de définir des intérêts scientifiques et économiques pour le montage d’un projet européen ou international (le financement de travaux expérimentaux est exclu)

La prochaine (et deuxième) date de soumission est prévue le 9 juillet 2020

Plus d'information

Offre de thèse financée CIFRE – OGE Univ Lille – Structure génétique spatiale et flux de gènes chez l’Agrion de Mercure

Une annonce d’un projet de thèse CIFRE dont le financement est acquis et qui débutera en octobre ou en novembre 2020, en fonction de la date d’acceptation du dossier par l’ANRT, au sein de l’unité E.E.P., UMR CNRS 8198, Université de Lille et du bureau d’étude O.G.E., Saint-Maur-des-Fossés.

Consulter l'offre de thèse

OFB : Questionnaire sur les plantes alternatives en substitution aux plantes exotiques envahissantes

Les espèces exotiques envahissantes sont reconnues actuellement comme l'une des causes majeures de l'appauvrissement de la biodiversité à l'échelle mondiale. C'est pourquoi elles font l'objet notamment d'un Règlement européen et d'une Stratégie nationale qui ont pour objectifs de fournir des cadres et d’organiser des actions sur ces espèces.

L’Office français de la biodiversité (OFB) est un établissement public étatique sous tutelle des Ministères en charge de l'écologie et de l'agriculture et qui a pour objectif général la connaissance, la surveillance, la préservation, la gestion et la restauration de la biodiversité terrestre, aquatique et marine. Une des missions de l’OFB est de contribuer aux actions relatives aux espèces exotiques envahissantes, notamment en proposant pour la métropole des plantes alternatives en substitution aux plantes exotiques envahissantes réglementées qui font l’objet d’interdictions d’utilisation et d’interventions de gestion.

Ce travail d'élaboration de listes de plantes est en cours et est réalisé dans le cadre d'un stage de six mois de fin d'études de Master 2, au sein de la Direction recherche et appui scientifique (DRAS) et de l'Unité flore et végétation (UFV) de l'OFB, avec pour encadrant Arnaud Albert, chargé de mission sur les espèces exotiques envahissantes.

Afin de mieux comprendre les acteurs confrontés aux plantes exotiques envahissantes (PEE), de choisir les critères de détermination des plantes alternatives de substitution (PAS), de connaître les contextes, les types d'usages et les sites de la future utilisation de ces listes,  nous avons réalisé un questionnaire en ligne pour récolter des informations précieuses pour la réalisation de ces listes de PAS en lien avec les PEE : renseigner le questionnaire.

Nous vous prions de bien vouloir répondre à ce questionnaire pour au plus tard le vendredi 15 mai 2020 inclus. Dans la mesure du possible, nous vous demandons de bien détailler vos réponses et de nous faire parvenir tout élément d'incompréhension ou de questionnement de votre part.

Des informations de contexte et d’explication sont disponibles en introduction du questionnaire. Vous trouverez également une version PDF plus détaillée, disponible dans l’introduction.

Ce questionnaire dispose à la fois de questions obligatoires et de questions optionnelles, et il ne devrait pas vous prendre plus d’une demi-heure de votre temps (très variable selon vos réponses aux 33 questions). Nous sommes conscients qu’il prend du temps, mais nous espérons obtenir un maximum de réponses pour bien prendre en considération la diversité des situations, avec pour retour pour vous des résultats qui feront l’objet d’un rapport dont vous serez destinataire.

Avant le 22 mai, appel à contribution sur le thème de la résilience

L'association France ville durable, fruit de la convergence de l’Institut pour la Ville Durable (IVD) et du réseau Vivapolis, lance un appel à contribution sur le thème de la résilience.

Dans le contexte de la pandémie qui paralyse depuis plusieurs mois les villes et territoires du monde entier, plus que jamais l'heure est à la RÉSILIENCE. A ce sujet, il interroge leurs abonnés : Comment anticiper les chocs, se préparer, s'adapter et être en capacité de rebondir face à la survenue de crises majeures ? France Ville durable recherche des contributions sur le sujet de la résilience avec des outils et exemples inspirants !

  • Comment se préparer à des chocs brutaux - tempêtes, inondations, attaques terroristes, mouvements sociaux... et gérer des stress chroniques - canicule, pollution, pertes d'attractivité... ?
  • Comment mieux faire face aux crises sanitaires ? Quelles mesures innovantes ? Quelles infrastructures et technologies pour améliorer l'accès à la santé ?
  • Quels dispositifs pour informer au mieux les citoyens, les protéger et les former aux risques à l'échelle locale ?

Il demande des exemples concrets, des solutions technologiques, des projets d'infrastructures résilientes, des retours sur des innovations en réponse aux nouvelles exigences sanitaires ...

Ils ont pour objectif de proposer ensuite des outils opérationnels et des guides méthodologiques.

Contributions attendues avant le vendredi 22 mai.

Les inscriptions ne peuvent concerner que des personnes morales.  

Consulter l'appel

Le webdoc ITTECOP

webdoc home

La plateforme webdocumentaire interactive d'ITTECOP