Infrastructures de transports terrestres, écosystèmes et paysages

Actualités

  • Mise à jour du webdoc ITTECOP

    Mise à jour du webdoc ITTECOP

    De nombreuses vidéos et fonctionnalités ont enrichi le webdocumentaire, dont les interviews réalisées lors du colloque ITTECOP 2017 suite aux recherches 2014 et 2017.Le webdocumentaire est un outil de valorisation
  • 11-14 septembre 2018 : IENE 2018 à Eindhoven, Netherlands

    11-14 septembre 2018 : IENE 2018 à Eindhoven, Netherlands

    Crossing borders for a greener and sustainable transport infrastructureRegistration now open ! The Organisation Committee is excited to announce that the IENE 2018 conference will take place from 11-14 September 2018
  • Prise en compte de la biodiversité dans les études d’impact

    Prise en compte de la biodiversité dans les études d’impact

    La loi dite Grenelle 2 de 2010 et son décret d’application de 2011 ont profondément réformé le cadre de l’étude d’impact en imposant une meilleure prise en compte de la
  • 1
  • 2
  • 3

La plateforme webdocumentaire interactive d'ITTECOP

webdoc home

Prochains RDV

  • Le 5 juin 2018, Journée des paysages : du terrain à l'écran, quelles interactions entre paysages et cinéma à Montpellier +

    Un programme détaillé vous sera adressé prochainement.Inscription d'ores et déjà possible via le lien suivant :http://enqueteur.dgaln.developpement-durable.gouv.fr/index.php?sid=48346&lang=fr Lire la suite
  • Du 6 au 8 juin 2018 : Les 1ères Rencontres Francophones Transport Mobilité (RFTM) à l'Ecole Nationale des Travaux Publics de l'Etat (ENTPE) à Lyon / Vaulx-en-Velin +

    Les « Rencontres Francophones Transport Mobilité » dont la première édition aura lieu en 2018 se veulent un lieu de rencontre et d’échanges de la communauté scientifique francophone mondiale dans ce champ. Les principaux mots-clés de ce forum scientifique sont mobilité, transport, Lire la suite
  • Les 7 et 8 juin 2018 : colloque "Prendre en charge la biodiversité à l'échelle du Grand Paris" +

    Le laboratoire Ladyss a le plaisir d'annoncer la tenue du colloque "Prendre en charge la biodiversité à l'échelle du Grand Paris : acteurs, territoires et projets" qui se déroulera à Paris les 7 et 8 juin 2018".Inscription, jusqu'au 20 mai prochain,et Lire la suite
  • Avant le 29 juin : appel à projets "Plan de paysage", édition 2018 +

    Le ministère de la Transition écologique et solidaire lance l'édition 2018 de l'appel à projet "plans de paysage" dans le but d'aider les collectivités à construire les paysages de demain. Les 15 lauréats deviendront membres du club plans de paysage, Lire la suite
  • Avant le 30 juin : prix du génie écologique 2018 +

    Les acteurs de l’ingénierie et du génie écologique (A-IGÉco) et l’Agence française pour la biodiversité (AFB) lancent le Prix du génie écologique 2018 avec le soutien du ministère de la Transition écologique et solidaire. L’objectif est de mettre en avant Lire la suite
  • 1
  • 2
  • 3

Recevoir la newsletter

Pilotes du programme
logo ecologieLogo ADEMEFRB 120CILB
Partenaires du programme
ienelogo kheops

Projets labélisés

[2017] DECHIR, Discontinuités écologiques et Chiroptères

Discontinuités écologiques et Chiroptères
En cours
La fragmentation écologique est une des premières causes d'atteinte à la biodiversité (Fahrig 2003). Le développement de l’urbanisation, la production agricole, la production d’énergie et surtout les infrastructures linéaires de transports (ILT) sont autant d’activités humaines susceptibles d’engendrer des dynamiques de fragmentation au sein des paysages. Or cette fragmentation des habitats est connue pour impacter les flux d’individus entre populations et par conséquent les flux de gènes entre les populations. Dans le cas des espèces à faible dispersion et avec le contexte de petites populations, cette diminution des flux de gènes, même réduite, peut conduire à menacer la viabilité de ces populations.

La trame verte et bleue constitue un outil réglementaire de préservation de la biodiversité qui vise à maintenir et restaurer un réseau écologique fonctionnel sur le territoire national pour que les espèces animales et végétales puissent assurer leur survie, en permettant leur déplacement entre patch d’habitats favorables (renforçant ainsi la politique des espaces protégés). Elle doit être prise en compte dans les projets d’aménagement et notamment lors de la mise en œuvre des mesures ERC (Évitement, Réduction et de Compensation). Pour ce faire, il est indispensable de bien comprendre quel est l’impact des différents types d'aménagement sur la qualité de la connectivité au sein des paysages, garantir une bonne préservation de la biodiversité et par la même, la durabilité des activités humaines qui s’y déroulent.

Cependant, actuellement, dans le cadre des projets ILT, il n’y a quasiment pas d’évaluation de l’efficacité de la séquence ERC à maintenir le fonctionnement en métapopulations des chauves-souris et tout particulièrement d’évaluation de l’impact des ILT sur les flux de gènes. Et ce malgré les enjeux autour de ce taxon globalement menacé (Mickleburgh et al. 2002) et des engagements des pays européens à restaurer l’état de conservation de ces espèces (Directive Habitat Faune Flore 1992, 2009 [articles 16 and 9]).

Il s’agira donc, par des méthodes novatrices et en rupture des approches classiques, de combler des lacunes sur la connaissance de l’impact des ILT sur des espèces rares et menacées en vue d’une meilleure définition des politiques de gestion de la biodiversité.

Les objectifs sont les suivants (i) d'apporter une meilleure compréhension des éléments de connaissance qui constituent les connectivités dans le paysage et (ii) proposer aux maîtres d’ouvrages une méthode d’évaluation afin de connaître l’efficacité des ouvrages de transparence écologique (fréquentation et flux des chauves-souris).

Le projet DÉCHIR s’articule autour de 3 axes :
  • Axe 1 : Importance des corridors écologiques dans les déplacements journaliers ;
  • Axe 2 : Efficacité des ouvrages aériens de transparence écologique (chiroptéroducs notamment) ;
  • Axe 3 : Effet des infrastructures linéaires de transports sur les flux de gènes des populations de chauves-souris.

Projets labelisés ITTECOP

Le programme ITTECOP a décidé d’élargir les interactions sur les thématiques à des projets portés par des tiers extérieurs en proposant une labelisation de ces projets. Cette démarche vise à fédérer autour des thématiques du programme un cœur d’équipes de recherches cohérent, pouvant trouver tant au sein du site web que lors des manifestations organisées un espace à échange et dialogue sur des sujets communs.

Ce label proposé n’apporte aucun financement aux équipes qui l’acceptent, Il est une mise à disposition des moyens d’animation globale du programme. Ce label est temporaire et fait l’objet d’une vérification annuelle des projets par le CS.

MetAqua, extension du champ d'application de SimOïko aux milieux aquatiques terrestres

MetAqua, extension du champ d'application de SimOïko aux milieux aquatiques terrestres
En cours

La plateforme de simulation numérique SimOïko est dérivée du modèle de recherche MetaConnect, développé pour traiter des questions de dynamiques de meta-populations d'espèces terrestres ou amphibies. SimOïko a donc à ce titre bénéficié de tests de validations pour ce type d'espèces mais son utilisation à des espèces pélagiques telles que les poissons reste à développer. Le projet MetAqua réalisé en collaboration avec la SETE-CNRS vise 1) à tester les capacités prédictives de SimOïko pour les espèces pélagiques 2) le cas échéant, développer les algorithmes de simulation adaptés à ces espèces.

Principes de conception "prônant une gestion raisonnée de l'énergie" pour la planification et le projet des paysages énergétiques durables

Principes de conception "prônant une gestion raisonnée de l'énergie" pour la planification et le projet des paysages énergétiques durables
En cours
Patrick
Moquay
/ Organisation: École Nationale Supérieure de Paysage de Versailles

Le projet de recherche s'inscrit dans le débat actuel sur la transition énergétique en partant de la conviction que cette transition énergétique génère aussi une transition paysagère vu la relation forte qui a toujours lié la gestion énergétique et l’aménagement spatial. Le paysage est ici considéré comme cadre de vie où l'homme habite, tel que perçu et conçu par la population, et produit de l'interaction de facteurs humains et naturels. Le concept de paysage, qui est aussi attaché à une catégorie de projet, peut avoir un rôle central dans le processus de transition en servant de base à des prises de décision et des synthèses de connaissance.

Bassins autoroutiers et territoires adjacents dans la conservation des amphibiens : un système socio-écologique à construire ? 

En cours
Pierre
Pech (Directeur de thèse)
/ Organisation: Laboratoire Ladyss
L'important déclin de la biodiversité s’accompagne de sa prise en compte dans les projets et la gestion d’infrastructures de transport dont les larges emprises ne sont pas totalement hermétiques à la présence d’une faune et une flore qui représentent souvent un intérêt écologique. Cette démarche tend à requalifier les infrastructures de transport en faveur de la biodiversité, sans toutefois nuire à leur bon fonctionnement ni à faire baisser les exigences techniques ou de sécurité.

TVB-PNRA-RTE

Pour une infrastructure énergétique, écologique et sûre en Ardenne
Viviane
Degret
/ Organisation: RTE
TVB-PNRA-RTE – Pour une infrastructure énergétique, écologique et sûre en Ardenne

MERCIe

MERCIe, une méthode opérationnelle pour éviter, réduire, compenser les impacts écologiques ?
En cours
Sylvain
Pioch
/ Organisation: ECO-MED, CEFE - Université de Montpellier 3 Paul Valéry
sylvain.pioch@univ-montp3.fr
MERCIe, une méthode opérationnelle pour éviter, réduire, compenser les impacts écologiques.

LIFE Elia-RTE

Création de corridors écologiques sous les lignes haute-tension
En cours
LIFE Elia-RTE – Création de corridors écologiques sous les lignes haute-tension

CERISE

Les facteurs déterminant la distribution d’une communauté d’amphibiens dans les bassins d’orage routiers : une étude de cas dans la plaine agricole du Bas-Rhin, France
En cours
Les facteurs déterminant la distribution d’une communauté d’amphibiens dans les bassins d’orage routiers : une étude de cas dans la plaine agricole du Bas-Rhin, France

TRAMENOIRE - Programme d'étude et de recherche pour le développement de la trame noire de l’agglomération lilloise

Programme d'étude et de recherche pour le développement de la trame noire de l’agglomération lilloise
En cours

En Europe, toutes les espèces de chauve-souris sont nocturnes. Elles sont particulièrement sensibles aux perturbations liées à la pollution lumineuse qui fragmente leur territoire. En conséquence, elles adaptent et allongent leurs routes de vol, elles sont privées de nombreux terrains de chasse, trop éclairés, et voient les zones sombres restantes appauvries en insectes, attirés par les sources lumineuses artificielles. Dans certains cas, la survie et le succès de reproduction des individus sont compromis.

La Métropole Européenne de Lille renouvelle son parc d’éclairage public et en profite pour réfléchir à la mise en place d’une trame noire afin d’améliorer la connectivité des espaces obscurs. Elle s’appuie pour cela sur un consortium de recherche pluridisciplinaire.

Le projet TRAMENOIRE cherche à répondre à trois questions :

  • Pout-on s’appuyer du le réseau de corridors existant pour le développement d’une trame noire locale ?
  • Quel est l’état actuel de la connectivité écologique nocturne à l’échelle de la Métropole ?
  • Peut-on améliorer cette connectivité en réduisant l’intensité lumineuse ?

Des enregistrements, analyses et modélisations selon des gradients d'intensité lumineuse, d'urbanisation et d'éléments arborés ont permis de comprendre l’influence de la pollution lumineuse sur la distribution spatiale et l’activité des chiroptères puis de prédire et cartographier la distribution attendue de quatre espèces[1], pour enfin recommander des actions concrètes de conservation. Quatre scénarios d'éclairage (réduction de l'intensité lumineuse dans les parcs urbains, les autoroutes, dans les communes de moins de 10000 habitants et/ou de plus de 10000 habitants) ont ainsi été testés pour aboutir à des corridors les plus fonctionnels possibles pour les chiroptères.

Et pour les hommes ? Ces scénarios sont-ils acceptés par les habitants et par les professionnels de la ville ? Le volet social du projet TRAMENOIRE a aussi pour objectif de conforter le concept de trame noire et d’en optimiser la mise en œuvre opérationnelle. L’étude de sa perception par le public était donc primordiale.

Une analyse réalisée sur plusieurs communes montre que le concept de Trame noire en France est encore très jeune et mal défini. Les résultats d’enquête auprès de la population montrent qu’à priori, la trame noire est socialement acceptable.

Les enquêtes révèlent la bonne connaissance des citadins en matière de faune nocturne et ceux-ci ont également conscience de la diversité des espèces avec lesquelles ils cohabitent en zone urbaine et périurbaine. Alors que les espèces nocturnes sont généralement bien appréciées, la chauve-souris suscite beaucoup d’indifférence et intéresse moins de la moitié des enquêtés.

La grande majorité des personnes interrogées s’accordent sur les effets néfastes de l’absence de nuit sur la faune nocturne. D’une manière générale, les citadins se disent prêts à renoncer au confort que leur octroie l’éclairage public pour protéger ces espèces des méfaits de la lumière artificielle.

Les résultats de l’étude mettent en évidence l’intérêt d’associer les riverains dès le début des projets de mise en place d’une trame noire. Il parait également intéressant d’expérimenter des modifications de l’éclairage public pour étudier les effets sur la biodiversité et pour étudier l’acceptabilité sociale des modes innovants d’éclairage public mis en place lors de la création d’une trame noire.

La compensation écologique dans l’aménagement urbain : genèse d’un nouvel instrument d’action publique

La compensation écologique dans l’aménagement urbain : genèse d’un nouvel instrument d’action publique
En cours
Olivier
Coutard (responsable scientifique)
/ Organisation: LATTS (Laboratoire techniques, territoires et sociétés)
olivier.coutard@enpc.fr

Thèse de Constance Berté sous la direction de Olivier Coutard, LATTS (Laboratoire techniques, territoires et sociétés)

En matière de compensation écologique, les réglementations récentes sur la séquence Eviter Réduire Compenser (ERC) invitent à étudier l'articulation entre cet arsenal juridico-administratif, encore en cours de définition et l'aménagement urbain. L'amorce de la construction d'un « marché » autour de la mise en œuvre de la séquence ERC avec l'arrivée des opérateurs de compensation et les nombreuses réflexions stratégiques des aménageurs sur l'internalisation ou non du dispositif méritent d'être étudiées pour comprendre à la fois le processus de conception et les modalités de mise en œuvre de cet instrument d'action publique. Cette analyse critique de la fabrication d'un dispositif politico-administratif semble d'autant plus importante que la façon dont est construit le dispositif orientera nécessairement ses résultats et les possibilités de mise en place d'un aménagement durable. La construction de ce dispositif est également influencée par des retours du terrain lors de sa mise en œuvre et des transactions entre acteurs. C'est la raison pour laquelle l'étude des acteurs et de leurs pratiques revêt une importance particulière. A cet égard, un travail de terrain basé sur des entretiens auprès des acteurs impliqués et/ou confrontés au dispositif sera conduit. L’étude de l’application de la séquence ERC par des maîtres d’ouvrage permettra d’observer les formes prises par la compensation, les stratégies développées par les acteurs concernés et les éventuelles difficultés opérationnelles rencontrées. Les interférences et l’articulation entre les compensations écologique, forestière et agricole seront alors évoquées.

La présente recherche, centrée sur la dimension foncière des dispositifs de compensation écologique, se focalisera plus spécifiquement sur la construction des marchés afférents, les instruments équipant ces marchés, les processus de définition de la valeur et de mise en circulation des biens fonciers, les outils de contrôle et de régulation développés par la puissance publique. Le foncier reste, en effet, la condition sine qua non de mise en œuvre de la compensation écologique « en nature ». Cette dimension foncière sera analysée tant dans la phase amont de la conception de la séquence ERC que dans la phase aval de sa mise en œuvre. La définition de la valeur allouée aux sites de compensation démontre la prise en compte du foncier dès l'amont du dispositif. La séquence ERC pose aussi la question de la disponibilité foncière et de l'évolution des stratégies et politiques foncières – acquisition, portage, gestion foncière – des aménageurs et des propriétaires fonciers en faveur de l’anticipation foncière ou la revalorisation de leur bien. L'évaluation par l'entrée foncière de l'élaboration et de l'application de la séquence ERC permettra, enfin, de cerner les conséquences qu'elle pourrait induire sur le prix du foncier, sur le régime de la propriété et la planification de l'usage des sols. Autant de questionnements qui rendent pertinente l'évaluation de ce nouveau dispositif d'action publique.

Evaluation de l’influence des grandes infrastructures sur l’avifaune de plaine

Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres – CEBC-CNRS – Poitou-Charentes
Mots clés : plaine céréalière, infrastructures, Outarde canepetière, Œdicnème criard, Busard cendré, balises GPS

Dans un contexte général de développement des infrastructures de communication, de transport, de production d'énergies durables, et d'une augmentation des surfaces urbanisées, il semble nécessaire d'évaluer l'influence à différentes échelles (spatiales et temporelles) que ces structures pourraient avoir sur les espèces spécialistes des plaines céréalières. C'est ce que nous nous proposons de faire, grâce à un programme d’étude novateur, en utilisant 3 grandes espèces d’oiseaux de plaine (Outarde canepetière, Œdicnème criard et Busard cendré) comme modèles d'études.
Ce projet, qui allie une association de protection de la nature et un organisme de recherche, vise à répondre à plusieurs questions en étudiant différents aspects de la biologie de d’espèces présentant des exigences écologiques contrastées : L’infrastructure considérée influe-t-elle sur le vol des espèces lors de son franchissement et représente-t-elle une zone d’évitement à court ou plus ou moins long terme? Existe-t-il une relation entre la distance à l’infrastructure et la qualité des individus (évaluée grâce à plusieurs critères) ou le niveau d’hormone marqueur de stress ? La présence d’infrastructure affecte-t-elle la sélection de l’habitat de reproduction ou de recherche alimentaire de l’espèce considérée ? Nous tenterons également d’évaluer le risque de collision de l’espèce avec l’infrastructure en estimant le budget-temps passé dans une zone à risques.
Ce projet est basé sur l’analyse de données collectées pendant la durée du projet ( pose et suivi de 60 balises GPS, dosage d’hormones, occupation du sol, ressources alimentaires, suivi de la reproduction des oiseaux) mais également sur les bases de données à long terme du CEBC-CNRS et du GODS.
A terme, nous souhaitons apporter des références et des outils ressources pour l’évaluation des incidences d’une part, et la mise en œuvre de mesures d’évitement, d’atténuation ou de compensation d’impact d’autre part, pour des projets d’infrastructure en plaine agricole ouverte.

CONTACT : Alexandre VILLERS - Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres – CEBC-CNRS – Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les projets

  • Ittecop 2008-2009
  • Ittecop 2012
  • Ittecop 2014
  • Ittecop 2017
Projet territorial - Articulation paysages – écosystèmes - 7 recherches Voir les projets
Territoires, paysages et projets - ITT et dynamiques des paysages : les interactions entre systèmes écologiques et systèmes socio-économiques - 7 recherches Voir les projets
Relations entre écosystèmes et infrastructures de transports – 8 recherches – 7 projets exploratoires – 1 revue systématique Voir les projets
Fonctionnalités écologiques et territoriales des infrastructures linéaires de transport et de leurs emprises – 7 recherches – 4 projets exploratoires – 2 projets incubatoires – 1 revue systématique Voir les projets
  • Projets labellisés
  • Jeunes chercheurs
  • Projets opérationnels
Vise à fédérer autour des thématiques du programme des projets portés par des tiers Voir les projets
Projets issus de l’appel "Rétablissement des continuités écologiques des infrastructures de transport existantes" porté par la Direction de l’Eau et de la Biodiversité du MTES Voir les projets
Projet pour des opérations expérimentales d’offre de compensation des atteintes à la biodiversité, porté par le service de l’évaluation économique du MTES Voir les projets
DSCN6429.jpg

Couloir fluvial montagnard bordé par une nationale. Fos (31) Garonne